Attentat du 14 juillet 2016 à Nice, un incident, des acteurs, du faux sang = loi martiale, État militaire

175px-Armoiries_république_française.svgPartito Nazionale Fascista (Benito Mussolini)

Comment faire pour poussez, a l’insu de son plein gre, la population a acclamer la la mise en place d’un etat policier et a accepter l’Inquisition/la Terreur?

Reponse : organiser le terrorisme (comme partout dans le monde).

Nous avons remarque que souvent les “attaques” “terroristes” ne font pas ou en realite tres peu de morts (ex. les sois-disant auteurs tues par la police, ce qui evite la moidre enquete).
Et probablement pas ou peu de blesses, du moins sur le lieu de l’attentat. Qui sait ce que deviennent les “morts” rapportes par les medias (Hollywood / tele-realite)?
Un bel exemple est le “Double attentat du Marathon 2013 de Boston” : un petard, pas de sang, pas de blesses, pas de mort… a si, les vrais-faux auteurs.

C’est pourquoi vous ne trouverez pas de sang sur le camion de Nice, ni de corps en morceaux, dechires, mutilies. La route n’est pas couverte de sang. La video montrant les policiers attaquant le vehicule a ete editee/montee (des scenes ont disparues). Bien evidement le “terroriste” a ete tue : il est necessaire de se debarasser du temoins genant numero 1, meme s’il etait sans doute sous controle mental.

Cette action anti-libertaire permet l’acceptation par une large partie de la population trop occupee par Facebouc, la television, le sexe, l’argent, la pauvrete, la haine pour son prochain, sa croyance satanique (religion, secte, atheisme…), permet donc l’acceptation d’un Etat totalitaire.

Fascisme (catholique ou islamique) ou communisme (atheisme), meme combat c’est l’Empire / l’eglise catholique romaine qui controle.


terrorisme

(tè-rro-ri-sm’) s. m.
  • Système de la terreur, pendant la Révolution française. Le terrorisme employé comme système, [P. Janet, Rev. des Deux-Mondes, 15 janv. 1872, p. 278]

http://www.littre.org/definition/terrorisme


inquisition

(in-ki-zi-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.

3 Juridiction ecclésiastique érigée par le saint-siége en Italie, en Espagne, en Portugal, et plus tard aux Indes même, pour rechercher et extirper les hérétiques [unaxe : chretiens], les juifs et les infidèles [unaxe : infideles a la religion babylonienne romaine catholique de l’Empire].


 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: