Archive for March, 2012

29 March, 2012

Chemtrailing from commercial jet / Epandage chimico-biologique depuis un avion commercial

Chemtrailing from commercial jet.

Epandage chimico-biologique depuis un avion commercial.

Source: http://fumiganlleida.wordpress.com/ via http://aircrap.org/passenger-captures-video-chemtrails-sprayer-inside-commuter-jet/334227/

-*-

More information about chemtrails: Dutch Patriot News Chemtrails http://dutchpatriot.wordpress.com/chemtrails/

This page is just a quick note. Your intel is welcome. Thank you.
Some dedicated websites: AirCrap.org, Belfort-Group.eu, TruthInducedParanoia.com, BariumBlues.com, CarnicomInstitute.org, CaliforniaSkywatch.com, HandsoffMotherearth.org, ChemtrailCentral.com, ChemtrailKathy.com, Chemtrails.cc, Chemtrailsmap.com, ExoticWarfare.com, ISeeLines.com, WeatherModification.org, TankerEnemy.blogspot.com, TankerEnemy.com (Italian edition), OkanaganChemtrails.blog.ca, MorgellonsExposed.com, AgainstChemtrailsBlog.blogspot.com, ChemtrailsNorthNZ.wordpress.com, ChemtrailsOverTheGlobe.blogspot.com, MatrixNewsNetwork.com, GeoengineeringWatch.org, TruthMediaProductions.blogspot.com, Nutrimedical.com, ClayAndIron.com, ChemtrailsNZ.co.cc, TheConTrail.com, VancouverSkywatch.com (list of more than 50 chemtrail sites), Chemtrailnews.co.uk, Chemtruth.ning.com, Chemtrailreport.blogspot.com, Operation-Skywatch-UK.webs.com, StacyYoungPhotos.blogspot.com, flickr.com/groups/ChemtrailsIreland, KlimaatManipulatie.wordpress.com.

-*-

le blog de femme-medecine.ch  Chemtrails again: Suites Prévisibles de la Projection du Film de Patrick Pasin, “Bye bye blue sky”, sur la Télévision Suisse Italienne le 28 février 2011
http://blog.femme-medecine.ch/dotclear/index.php/2011/04/21/558-chemtrails-again-suites-previsibles-de-la-projection-du-film-de-patrick-pasin-bye-bye-blue-sky-sur-la-television-suisse-italienne-le-28-fevrier-2011

Extrait :

Patrick Pasin leur a adressé cette lettre, qui ne vous apprendra rien, mais qui peut vous éviter des discussions pénibles. Il suffira de la transmettre à qui douterait encore.

(12h45 le même jour : les liens dans le texte sont accessibles à présent…)

Messieurs,

Les messages que vous avez reçus après la diffusion de “Bye Bye Blue Sky” ne sont pas une surprise pour moi. Quels que soient les éléments objectifs que l’on peut apporter, par exemple les analyses du sol telles celles que j’ai fait réaliser à Paris ou le fait que l’armée française ait acheté 10 tonnes de sulfate de baryum, vous recevrez toujours ce type de messages de gens qui s’auto-proclament “debunkers” (nde: démystificateurs).

J’enquête sur les questions climatiques et les chemtrails depuis plus de 7 ans. J’ai lu des dizaines de livres, d’études et de rapports sur la question. En janvier, j’ai terminé la rédaction d’un livre dont le titre est “La Manipulation du climat par les militaires”.

La “modification du climat” (c’est le terme officiel) possède déjà une longue histoire. Le premier essai officiel remonte aussi loin que 1891, avec l’expérience dans les Staked Plains, au Texas, conduite par le Général Dyrenforth. Le Congrès américain alloua alors la somme de 10.000 $, mais arrêta au bout de deux ans compte-tenu des faibles résultats (j’ai acheté des journaux de l’époque pour connaître les détails de ces opérations).

La pulvérisation de produits chimiques dans le ciel par les militaires présente aussi une longue histoire. La première tentative de modification du climat à bord d’avions est certainement celle qui se produisit aux Etats-Unis en 1924, lorsque le Army Air Service équipa 2 avions selon les instructions du Dr Emory Leon Chaffee, un physicien de Harvard. Les militaires américains ne sont pas les seuls à avoir tenté ces expériences : les Russes, les Chinois et certainement d’autres ont aussi essayé. J’ai lu, par exemple, que l’armée chinoise avait répandu du deolin en 1930 au-dessus de Hong-Kong afin de combattre la sécheresse.

Ce n’était que le début, mais tout commença vraiment après 1946 et la découverte par le Dr V. Schaeffer de General Electric qu’en déversant de l’iodure d’argent dans les nuages, cela déclenchait des précipitations. Des milliers d’expériences ont été réalisées à travers le monde, dont bien sûr par les militaires. Pour les Etats-Unis, les recherches initiales furent principalement confiées à la Naval Air Weapons Station à la base de China Lake, en Californie du Nord.

Pulvériser des produits chimiques dans le ciel devint une affaire courante pour les militaires américains (et les autres), par exemple dans la lutte contre les ouragans, avec notamment les projets de longue durée Cirrus (1947-1952) et Stormfury (1961-1983).

Officiellement, la première utilisation de produits chimiques pour modifier le climat comme arme de guerre se produisit pendant le Vietnam, sous le nom de code “Operation Popeye”. De 1967 à 1972, près de 2.700 vols furent effectués pour répandre ces produits au-dessus du Vietnam et du Laos. Presque jusqu’à la fin de l’opération, les militaires réussirent à la garder secrète. Elle ne fut révélée qu’en 1971, ce qui aboutit à une audition devant le Congrès des Etats-Unis le 20 mars 1974 (cette audition ainsi que les détails de l’opération Popeye sont présentés dans un petit livre officiel intitulé Prohibition of weather modification as a weapon of war (1): Hearing before the Subcommittee on International Organizations of the Committee on International… first session, H. Res. 28… July 29, 1975 – j’ai ce livre, évidemment).

(1) nde: “Interdiction de la modification du climat en tant qu’arme de guerre…”

J’ai indiqué que le Pentagone n’est pas le seul à avoir pratiqué ces épandages chimiques : les Anglais l’ont fait aussi. La BBC, par exemple, a révélé en 2001 que l’inondation soudaine qui dévasta en 1952 la petite ville de Lynmouth (nde: située dans le grand comté de Devon, au Sud-Ouest de l’Angleterre) faisant 34 morts, était due à des expériences menées par la RAF sous le nom de code “Operation Cumulus” (http://www.guardian.co.uk/uk/2001/aug/30/sillyseason.physicalsciences). Malgré les preuves apportées par la BBC, le gouvernement nia sa responsabilité et refusa l’ouverture d’une enquête officielle.

Modifier le climat est une chose, empoisonner les populations en est une autre. En 1997, à la demande du Congrès, le National Research Council (NRC) publie un rapport stupéfiant, dont le titre est “Toxicological assessment of the U.S. Army’s zinc cadmium sulphide dispersion tests”. Il est expliqué que 40 ans plus tôt, dans les années 50 et 60, l’armée américaine déversa à partir d’avions, du toit des immeubles et de véhicules mobiles, un composé de sulfure de cadmium-zinc et de micro-organismes au-dessus de trente-trois zones urbaines et rurales des Etats-Unis et du Canada, dans le cadre de tests de guerre bactériologique. Des villes aussi importantes que Minneapolis et St. Louis furent visées. Bien évidemment, le NRC et ses experts concluent dans leur rapport que ces expériences ne présentaient aucun danger pour la population. La lecture complète du rapport démontre plutôt le contraire. Signalons que les militaires déclarèrent ne plus savoir exactement où furent conduites ces opérations et que la plupart des dossiers ont disparu…

Nous apprenons aussi dans ce rapport que les mêmes expériences contre la population et l’environnement furent menées à la même période en Scandinavie et au Royaume-Uni, pendant près de 40 ans ! Le journal The Observer enquêta sur le sujet (à lire sur le site de The Guardian : “Millions were in germ war tests”). “Beaucoup de ces tests consistaient à disperser des produits chimiques et des micro-organismes potentiellement dangereux au-dessus de vastes zones habitées, sans en avoir informé préalablement les populations.”

Les conséquences furent terribles, mais de nouveau, comme aux Etats-Unis, des experts distingués conclurent quatre décennies plus tard que ces expériences étaient sans danger pour la population et l’environnement. Et tout fut classé définitivement.

Tandis qu’ils aspergeaient les gens aux USA, en Angleterre et ailleurs, des “experts” et des “savants” expliquaient bien évidemment que ces traces dans le ciel étaient absolument normales. Par exemple, le journal américain The Free-Lance Star du 6 Mai 1972, explique que « les contrails familières souvent laissées par les avions volant à haute altitude peuvent persister pendant une longue période sous certaines conditions. »

De même, dans le livre Clouds of the World: A Complete Color Encyclopedia publié en 1972, il est expliqué dans le chapitre 11 – Condensation trails, que ces traînées persistantes sont tout à fait normales. Dans les films et les séries TV américains de l’époque, on en voit parfois. Un exemple flagrant : l’épisode n° 25 de la première saison de ZORRO, diffusée en 1957-58 (il n’y a eu que deux saisons). Vous verrez ces traînées, tout particulièrement pendant la course. Elles sont manifestement persistantes, car elles apparaissent, mais (heureusement) pas les avions qui les ont produites…

Dans son livre “Planet Earth, The Latest Weapon Of War”, le Dr Rosalie Bertell écrit :
« Les Etats-Unis et le Canada collaborent à des expériences de modification du temps depuis 1958.
Le Programme Churchill CRM (Chemical Release Modules) comprenait différents composés du baryum, dont de l’azoture de baryum, du chlorate de baryum, du nitrate de baryum, du perchlorate de baryum et du peroxyde de baryum. Tous sont combustibles et la plupart sont destructeurs de la couche d’ozone. Dans un programme de 1980, environ 2 000 kg de produits chimiques furent déversés dans l’atmosphère, incluant 1 000 kg de lithium. Le lithium est un produit chimique hautement réactif qui est ionisé très facilement par les rayons du soleil. Ceci augmente la densité des électrons dans les couches basse de l’ionosphère et crée des radicaux libres qui sont hautement réactifs et capables de produire d’autres changements chimiques.
J’ai interrogé un jour le conservateur de la bibliothèque du Parlement du Canada pour savoir s’il existait des comptes-rendus officiels sur les conséquences de ces expériences. Il me fut répondu qu’il n’y avait aucun problème d’ordre environnemental étant donné que les scientifiques menant ces expérimentations n’en avait mentionné aucun et qu’il n’y avait pas de tollé de la part du public. Evidemment, puisque le public ne savait pas que les couleurs magnifiques qu’il observait dans le ciel pouvaient avoir été causées par des expériences. »

Pour ceux qui essayeraient de nous faire croire que ces expériences n’existent plus, voici un extrait d’une correspondance récente avec le Dr Rosalie Bertell :
« Le 19 septembre 2010, l’U.S. Navy a effectué un tir de fusée de sa base en Virginie pour créer des nuages artificiels d’oxyde d’aluminium à environ 800 kilomètres au-dessus de la côte Est des Etats-Unis. Les nuages naturels les plus élevés se situent autour de 80 km. L’ombre nuageuse gigantesque a ainsi généré une neige précoce sur la côte Est. Le plan original prévoyait aussi un test au-dessus de Singapour. L’U.S. Naval Reserve a retiré de son site les informations sur ce projet lorsque j’ai commencé à en parler. Qui sait ce qu’ils peuvent bien manigancer d’autre ? »

Ainsi que je l’ai indiqué ci-dessus, j’ai écrit un livre sur le sujet, donc évidemment je pourrais en ajouter encore sur ces expériences et opérations militaires devenues monnaie courante depuis plus de 60 ans. Qui peut encore avancer que tout cela n’existe pas ? Qu’il s’agit de “théorie du complot” ? Chacun peut vérifier toutes les informations ci-dessus, car elles proviennent de rapports officiels et de grands médias comme la BBC et The Guardian.

Parlons maintenant du film. J’ai évidemment interviewé des scientifiques (dont un météorologue membre distingué du GIEC), qui m’ont expliqué que les chemtrails n’existent pas et que tout est contrail. Lorsque, durant l’interview, je leur ai demandé s’ils avaient effectué des analyses de quelque sorte que ce soit pour étayer leurs propos, leur réponse fut naturellement négative. En fait, ils n’ont pas du tout étudié le phénomène : ils connaissent la “réponse officielle” et se contentent de la délivrer. Ce n’est plus de la science mais de la politique.

De même, lorsque je leur ai demandé comment expliquer la présence de baryum à la surface des bacs à sable à Paris et dans les endroits où apparaissent régulièrement ces traînées, ils n’avaient pas d’explication…
 Et je ne parle pas mêmes des 10 tonnes de baryum achetées par l’armée française : aucun expert ou scientifique n’a été en mesure de me fournir une explication plausible quant à leur utilisation… Et je rappelle, ainsi qu’il est mentionné dans le film, que les militaires ont retiré l’information de leur site immédiatement après ma visite et le fait que je l’aie enregistrée. Pourquoi ?

Donc ces scientifiques que j’ai interviewés ne sont pas dans le documentaire : porter une blouse blanche et être qualifié officiellement de scientifique n’est pas suffisant, encore faut-il avoir travaillé sur le sujet pour être pertinent. C’est un respect minimum dû au public. De plus, la “réponse officielle” est déjà dans le film, puisque je cite cet extrait de la brochure de l’US Air Force affirmant que les chemtrails sont un “hoax”, un canular. Je me suis donc clairement centré sur les scientifiques qui ont étudié le phénomène de ces traînées persistantes et depuis plusieurs années.

Certains emails que vous avez reçus tentent de jeter le discrédit sur eux. Est-il vraiment utile d’y répondre ? Le Dr Rosalie Bertell est une grande Dame, avec tant de références, de réalisations, de récompenses ! En juin dernier, elle a de nouveau été invitée à s’exprimer aux Nations Unies sur les questions de désarmement. Elle a dirigé la Commission médicale internationale de Bhopal, qui a enquêté sur les conséquences de cette catastrophe en Inde ; elle a organisé la Commission médicale internationale à Tchernobyl, elle a travaillé sur le projet de guerre des étoiles de Reagan, etc., etc. Elle est l’une des rares scientifiques cités dans le Rapport Theorin (1999) du Parlement européen, que chacun devrait avoir lu.
 Les références et les réalisations du Dr Nikos Katsaros sont également impressionnantes. De plus, il écrit et s’exprime sans relâche sur le sujet, y compris devant les parlements et les institutions qui l’invitent régulièrement. Quant au Dr Coen Vermeeren, en tant qu’expert en aéronautique, il est totalement engagé dans ce sujet sur lequel il enquête depuis des années avec tous ses efforts et son humilité.

De l’information documentée peut être trouvée partout. La chaîne allemande RTL9 a diffusé un reportage où des météorologues menés par Karsten Brandt ont obligé l’armée allemande à reconnaître qu’elle avait répandu des produits chimiques dans le ciel en  2005 et 2006.

De nombreuses analyses sont disponibles sur Internet (nde: notamment sur) : www.carnicom.com/flame1.htm). Ce qu’explique le Dr Hildegarde Stanninger est incroyable : elle a fait réaliser des analyses qui montrent au Texas et ailleurs que les substances trouvées dans des chemtrails et sur des patients souffrant de la maladie des Morgellons sont les mêmes (“Morgellons deseases, Tanker ennemy“.

Les contrôleurs aériens commencent aussi à parler (lire sur rense.com l’article de William Thomas qui enquête depuis longtemps sur le sujet des chemtrails.

Vous pouvez aussi lire ce qu’en dit le Dr R. Michael Castle : “Au cours de ce siècle, nous pensons que nous assistons à la fin progressive et délibérée du système naturel de la Terre. Il y a ceux qui “débunquent” / désinforment tout ce qui est écrit au sujet des chemtrails. De quoi s’agit-il ? Les chemtrails ne sont que la vague description, en termes profanes, d’un théâtre bien plus vaste de produits toxiques déversés dans l’atmosphère / la stratosphère, pour une myriade de programmes bruts et toxiques.”

Je pourrais ajouter tellement d’autres informations, mais j’arrête la liste, car ce texte est déjà long. J’espère qu’il vous aidera. Ainsi que je l’ai indiqué au début, vous pouvez l’utiliser comme vous le souhaitez.

Pour finir, je voudrais saluer votre courage et votre sens des responsabilités. Espérons maintenant que le public fera pression sur les hommes politiques pour qu’ils obligent les militaires à arrêter tout ça.

Bien cordialement,

Patrick Pasin
Producteur et réalisateur de “Bye Bye Blue Sky

28 March, 2012

The NSA is building the biggest spy center of the USA

NSA "new" seal by eff.org

NSA "new" seal by eff.org

A thorough article by James Bamford retrieved on Stew Webb’s website about the NSA spying grid:
http://www.stewwebb.com/The_NSA_Is_Building_the_Countrys_Biggest_Spy_Center_Watch_What_You_Say_03222012.htm

James Bamford (washwriter@gmail.com) is the author of The Shadow Factory: The Ultra-Secret NSA from 9/11 to the Eavesdropping on America.

Some quotes:

The heavily fortified $2 billion center should be up and running in September 2013. Flowing through its servers and routers and stored in near-bottomless databases will be all forms of communication, including the complete contents of private emails, cell phone calls, and Google searches, as well as all sorts of personal data trails—parking receipts, travel itineraries, bookstore purchases, and other digital “pocket litter.”

The former NSA official held his thumb and forefinger close together: “We are that far from a turnkey totalitarian state.”

[William] Binney left the NSA in late 2001, shortly after the agency launched its warrantless-wiretapping program. “They violated the Constitution setting it up,” he says bluntly. “But they didn’t care. They were going to do it anyway, and they were going to crucify anyone who stood in the way. When they started violating the Constitution, I couldn’t stay.” Binney says Stellar Wind was far larger than has been publicly disclosed and included not just eavesdropping on domestic phone calls but the inspection of domestic email.

[William Binney] “they’re storing everything they gather.” And the agency is gathering as much as it can.

NSA diagram

NSA diagram

26 March, 2012

Medias et politique reconnaitre les traitres (Le Pen, Sarkozy, Hollande, Bayrou, Cheminade, Asselineau, Joly, Mélenchon, Poutou, Arthaud, Dupont-Aignan)

Le Pen, Sarkozy, Hollande, Bayrou, Cheminade, Asselineau, Joly, Mélenchon, Poutou, Arthaud, Dupont-Aignan.

Parmis cette liste qui est implique dans des tas d’affaires criminelles et/ou financieres illegales ?
Qui veut sortir de l’Union Europeenne ?
Qui est constamment calomnie ?
Qui est ignore (ou presque) par les medias (sans parler des calomnies) ?

En avril et mai 2012 vous aurez peut-etre la chance, et le devoir, d’aller voter pour l’election presidentielle francaise.

Posez-vous les bonnes questions avant de choisir a qui vous donnez votre vote.

Re-pensez vos idees etablies et pre-concues (surtout le paradigme droite-gauche).

Et sur tout renseignez vous sur Jacques Cheminade et François Asselineau. Lisez, ecoutez et regardez ce qu’il ont a dire.

“Si le Front [National] est payé par la CIA, quid de l’UMP et du PS ? Voyez, hein, voila… c’est, c’est… voila…”
– Alain Soral, ideologue et rabatteur pour le Front National

http://www.youtube.com/embed/Sb4WwMeWws0

Comparez les programmes, avec les paroles, avec les action passes, avec les partis politique.

N’importe qui peut lire entre les ligne *si il ou elle veut*.

Apres cette election, et celles des autres majeurs pays, nous entrerons dans une nouvelle phase.

Alors que les libertes des peuples se reduisent a grand pas (droit d’expression sur internet et en dehors, port d’arme, cameras dans les rues, ‘radars’ sur les routes, augmentation des taxes = esclavage…), que les guerres sanguinaires (loin de l’epoque chevalresque avec ses regles, tel que ‘on ne massacre pas les civils’) orchestrees (Irak, Afghanistan, Pakistan, Lybie, Yemen, Syrie, et bientot le reste de l’Afrique et du Moyen Orient), les mises en place de ‘dictatures Rothschild’ (par ex. Egypte et Lybie avaient chacun une banque centrale non-detenue par les Rothschild), les etranges ‘accidents climato-geologique’ (par ex. a propos du Japon : lisez/ecoutez Benjamin Fulford, entre autres; concernant Haiti pourquoi le pays a ete envahi par l’armee americaine ? beaucoup a lire egalement sur les etranges evenements juste avant), que les administrations de nombres de pays ont construit pendant des decennies des bases souterraines et des tunnels avec, et equipe de, technologies *extra-ordinaire*, alors que faire ?

TOUT SAUF DIRE “NON” A L’HUMANITE ET “OUI” AUX BANKSTERS (banquiers-gangsters) QUI TIRENT LES FICELLES DE LA SOCIETE.

Vous pouvez voter pour Marine Sarkollande (les trois tetes de gondoles Le Pen, Sarkozy et Hollande) ou les fausses alternatives (Melanchon, Dupont-Aignan, Bayrou, etc).

Pensez a votre futur et a celui de l’humanite. Que ce soit un ami, un voisin, votre parent ou enfant, ou cet individu qui habite dans une tente, une cahute, une villa, une roulotte, un apartement, etc, dans un(e) autre quartier, ville, pays, continent…

Reflechissez.

Voulez-vous finir comme ces enfants ci-dessous ou comme les habitants de la Grece ?

CAR HISTORIQUEMENT APRES TOUTE CRiSE FINANCIERE SAVAMMENT ORCHESTREE QUE LES GUERRES ECLATENT.

http://www.youtube.com/watch?v=EByGNvxm_zI

REVEILLEZ-VOUS, INFORMEZ-VOUS, BATTEZ-VOUS & REVEILLEZ LES AUTRES.

Finalement, c’est vous meme dans vos actions *et* pensees au jour le jour qui ferez la difference. Preparez-vous mentalement et materiellement pour ce qui vient dans les prochains mois et annees.

26 March, 2012

Sortie de la Zone Euro : La France imprime des nouveaux Francs / Exiting Euro: France is printing new Francs

Euro dead by rcalla.otherpeoplespixels.com

FRANCAIS:
Le 15 janvier 2012 Stew Webb (stewwebb.com) annoncait grace a ses connexions que l’agent Rothschild Nicolas Sarkozy avait aurdonne l’impression de nouveaux francs et avait informe la presidente du Frond Monnetaire International (FMI), Christine Lagarde. (Voir ci-dessous pour le texte original de Stew Webb.)
Ceci fait directement echo a ce qui se trame en Allemagne, ou l’impression des nouveaux Deutsch Marks vont bon train depuis des mois.

Preparez-vous pour des secousses : la guerre mondiale, l’effondrement des economies et les changements planetaire.

Bonne chance.

ENGLISH:
Excerpt from the January 15, 2012 breaking news
“French President Nicolas Sarkozy has ordered that the French Treasury continue the printing of millions of new French Francs to be backed by gold bullion..

Sarkozy has already notified IMF President Christine Lagarde.”

Source: http://www.stewwebb.com/breaking_news.htm

23 March, 2012

French Terror Attack: All the Hallmarks of an Intelligence Psy-op and False Flag


Watch Tuesdays show

Watch for Free yesterday’s Nightly News Show

French Terror Attack: All the Hallmarks of an Intelligence Psy-op and False Flag

By Kurt Nimmo

Mohammed Merah, the suspect in the killing of seven people outside a Jewish school in Toulouse, France, fits the pattern of an al-Qaeda intelligence asset. According to the BBC, he was on the radar of French authorities because of visits he made to Afghanistan and the “militant stronghold” of Waziristan in Pakistan.

More specifically, Merah was handled by France’s DCRI intelligence service “for years,” according to Claude Gueant, the interior minister.

Merah, a French citizen of Algerian origin, was arrested on December 19, 2007, and was sentenced to three years in jail for planting bombs in the southern province of Kandahar in Afghanistan.

In April of 2011, the United States admitted it has operated secret military prisons in Afghanistan where suspected terrorists are held and interrogated without charges.

The notorious Bagram airbase detention center is operated by the Joint Special Operations Command and the DIA’s Defense Counterintelligence and Human Intelligence Center (DCHC).

The DCHC “will be responsible for developing an ‘offensive counterintelligence operations’… capability for the Department of Defense, which may entail efforts to penetrate, deceive and disable foreign intelligence activities directed against U.S. forces,” Secrecy News reported in 2008 after the government announced the creation of DCHC.

The Pentagon and the CIA specialize in creating terrorists as part of a so-called covert and unconventional war doctrine dating back to the end of the Second World War (see Michael McClintock’s Instruments of Statecraft: U.S. Guerilla Warfare, Counterinsurgency, and Counterterrorism, 1940-1990 for an in-depth examination).

Video1

Although virtually ignored by the corporate media, it is an established fact that the CIA and Pakistani intelligence created what is now known as al-Qaeda out of the remnants of the Afghan mujahideen following the CIA’s covert three billion dollar war against the Soviet Union in Afghanistan.

It was the so-called Safari Club – organized under the CIA and with the participation of intelligence agencies in France, Egypt, Saudi Arabia, Morocco and (under the Shah) Iran – that ramped up the largely contrived threat of international terrorism prior to and during the CIA’s manufactured war in Afghanistan (see Peter Dale Scott, Launching the U.S. Terror War: the CIA, 9/11, Afghanistan, and Central Asia).

Intelligence agencies have specialized in the covert – and not so covert – creation of terrorists which are then used to provide a cynical raison d’être for launching military intervention around the world and also providing a pretext to build and expand a domestic surveillance police state.

A textbook example of this process is the Christmas Day, 2009, underwear bomber fiasco – subsequently exposed as a false flag event – that was exploited to push for installing dangerous radiation-emitting naked body porno scanners at U.S. airports.

The fact Mohammed Merah was in the custody of the Joint Special Operations Command in Afghanistan – and his supposed jail break at the Sarposa Prison was reportedly orchestrated by the Taliban (also cretaed by the CIA and Pakistan’s ISI) – certainly raises questions about the attack in France, where a national election will soon be held.

The Telegraph reports that the attacks of the supposedly al-Qaeda connected Merah will play into the election bid of National Front candidate Marine Le Pen, who is unlikely to ever become the president of France.

Video2

It has, however, provided Nicholas Sarkozy with a pretext to put the southern part of the nation on high alert and cancel the campaigns of presidential contenders. Sarkozy stands to benefit from the terror attacks and play the role of a strong leader during a national crisis.

“In the short term it is likely that President Nicolas Sarkozy will benefit. Very quickly he took charge. He rushed to the scene. He suspended his campaign. He spoke as the president of the republic,” writes Gavin Hewitt for the BBC.

Other links:
9/11 Pentagon: No Aircaft – Oops MOSSAD!
Syria: Al-Qaeda/Mossad/CIA’s rebel learnt from Hollywood / Syrie : les rebels meurent pour de faux
Le Mossad israélien et les attaques terroristes du 11 septembre 2001
Ten Explosive U.S. Government Secrets about Israel
François Hollande le juif maranne et son équipe d’assassins
Attentats du marathon de Boston : les preuves / Boston Marathon bombings: the proofs
Tuerie de l’école primaire Sandy Hook / Sandy Hook Elementary School shooting

17 March, 2012

Réinventer la banque : le crédit social (toutelaverite.net)

Source : “Réinventer la banque : le crédit socialhttp://www.toutelaverite.net/alternatives/reinventer-la-banque-le-credit-social/

Le moyen de contrecarrer les financiers internationaux fut découvert, au sortir de la 1ère guerre mondiale, par Clifford Hugh Douglas, un écossais qui imagina une réforme du système bancaire appelé le Crédit Social et qui mettrait rapidement fin a une éventuelle domination de l’économie mondiale par les mêmes financiers que nous connaissons actuellement.

Le progrès des idées du Crédit Social fut si rapide entre 1919 et 1923, tant en Grande-Bretagne qu’à  l’étranger, et des commentaires favorables en parurent si abondamment dans les pages des journaux, que les intérêts menacés par ces idées s’en alarmèrent considérablement et prirent des mesures pour endiguer leur publicité.

En Grande-Bretagne, l’Institut des Banquiers alloua une somme de 5 millions de livres (équivalant alors à  24 millions de dollars de l’époque !), pour combattre les idées dites « subversives » émises par Douglas et par d’autres qui oseraient mettre leur nez dans le système financier.

Les grandes associations de presse reçurent des directives expresses leur enjoignant de ne jamais mentionner le nom même de Crédit Social dans la presse publique. Les journaux métropolitains, tant en Angleterre qu’aux Etats-Unis, ne devaient publier ni correspondance ni articles portant sur ce sujet.

Douglas prédit aussi que le système actuel de crédit et dette s’écroulerait sur lui même tôt ou tard, que les dettes des pays développés ne seront jamais remboursées, que le dollar chuterait etc..

Qu’est donc ce Crédit Social  ?

Le système du Crédit Social ne vise à  rien d’autre qu’à  faire de l’argent un reflet exact des réalités économiques

Une comptabilité exacte

Il faut, pour appliquer le Crédit Social, que le gouvernement du pays, nomme une commission de comptables, organisme indépendant appelé par exemple « Office National de Crédit », qui serait chargé d’établir une comptabilité exacte: l’argent serait émis au rythme de la production, et retiré de la circulation au rythme de la consommation. On aurait ainsi un équilibre constant entre la capacité de produire et la capacité de payer, entre les prix et le pouvoir d’achat.

Le gouvernement doit cesser d’emprunter aux banques privées de l’argent qu’il peut créer lui-même sans intérêt, par sa banque centrale.

Que l’argent soit créé par une Banque Centrale ou les banques privées, il faut bien qu’il soit créé quelque part. Il s’agit des mêmes chiffres, basés sur la même production du pays. La seule différence (et elle est de taille!), c’est que si le gouvernement emprunte de sa propre banque centrale, il n’encourt aucune dette.

[…]

Lire la suite de l’article “Réinventer la banque : le crédit social” sur http://www.toutelaverite.net/alternatives/reinventer-la-banque-le-credit-social/.